KAÏLA SISTERS

 

Jazz Hawaïen

Marie Salvat - Chant - Violon - Ukulélé

Paolo Conti - Guitare Hawaïenne - Ukulélé

Philippe Bord - Guitare - Cor

Thomas Garoche - Contrebasse

Au delà de la redécouverte du jazz hot des années 30 et de ses croisements avec Honolulu, il s’agit de tout un voyage autour du paysage social du continent américain. La musique des esclaves -deep roots blues- du Mississippi, les conséquences de la Grande Dépression sur les populations ouvrières côtoient la torpeur des îles de Waikiki et l’effervescence des comédies musicales new yorkaises.

Au travers des textes et paroles des tubes de l’époque, ce sont les couches si contrastées de la société américaine qui apparaissent, de Sunset Beach à la 46ème avenue, haute bourgeoisie en vacances à Hawaï et chômeurs au bout du rouleau forment le kaléidoscope de ce spectacle, comme autant de petits éclats d’une plus grande fresque humaine.

En plein cœur d'une époque bouillonnante où la musique catalyse les vies humaines, les émotions se succèdent, passant de la mélancolie d'un blues à l'humeur lascive d'une mélodie hawaïenne, de l'énergie vivifiante d'un swing à la passion d'une ballade amoureuse. 

Le groupe Kaïla Sisters est né d'un rêve, celui de faire revivre la musique hawaïenne du début du 20ème siècle.

Avec le ukulélé et la lap steel dont les timbres évoquent immédiatement les îles du Pacifique, le quartet emprunte également les sentiers du Blues et, avec la présence du cor, ajoutent une note cuivrée originale pour des escales en terre New-Orleans. Les airs méconnus du swing hawaïen, des thèmes oubliés et pourtant si savoureux chantés d'une voix généreuse et passionnée ainsi que des arrangements originaux de standards, donnent une fraîcheur à la fois exotique et familière à cette musique.