ENHCO Thomas

Piano

 

Thomas Enhco est né à Paris le 29 septembre 1988. Il commence le violon à 3 ans et le piano à 6 ans,étudie le classique et le jazz dans les deux instruments, écrit ses premières compositions et donne ses premiers concerts au sein d’un groupe d’enfants. En 1998, à l’âge de neuf ans, il est invité par Didier Lockwood à jouer au festival de Jazz d’Antibes Juan-les-Pins.  À 10 ans, il interprète de petits rôles dans des films ; à 12 ans, il entre au CMDL en piano et violon. Il étudie le piano classique avec la concertiste et pédagogue Gisèle Magnan, et intègre à 16 ans le CNSM de Paris en Jazz et Musiques Improvisées, dont il est renvoyé deux ans plus tard.
 

À 14 ans, il forme son propre trio, puis il compose et enregistre son premier album, Esquisse (parrainé par le batteur légendaire Peter Erskine), paru en mars 2006 chez Ames/Harmonia Mundi ; la mêmeannée, il est élu Talent du Fonds d’Action SACEM, aux côtés d’Émile Parisien et Ibrahim Maalouf. Il donne de nombreux concerts en France et dans le monde entier (Japon, USA, Chine, Russie,Canada, Allemagne, Israël, Maroc, Algérie, Liban, Syrie, Jordanie, Cambodge, Philippines, Nouvelle-Calédonie…), au piano comme au violon, et est régulièrement l’invité des chaînes de radio et de télévision françaises.  Parallèlement à ses projets solo, il co-crée en 2008 le spectacle Le Jazz et la Diva Opus II, mis en scène par Alain Sachs (plus de 200 représentations en France), et joue avec Didier Lockwood en quintet et en duo. 
 

Lors d’une tournée au Japon en 2008, il est repéré par Itoh « 88 » Yasohachi, l’un des plus grands producteurs de jazz japonais, qui décide de réaliser son deuxième album, Someday My Prince Will Come, sorti en juillet 2009 au Japon (Blue in Green/Universal) et en mars 2010 en France (Ames/Harmonia Mundi). Avec son trio, Thomas Enhco y mélange ses influences jazz (standards et oeuvres originales) et classiques (sur des thèmes de Schumann et Chopin) avec beaucoup d’intelligence musicale. Cet album, élu « Must TSF Jazz » et vainqueur du « Django d’Or » 2010, est un succès public, critique et médiatique.
 

En 2010, Thomas Enhco remporte successivement le 3ème prix du Concours international de piano jazz Martial Solal et le Django d’Or 2010 « Nouveau Talent ». La même année, il compose la bande originale du film Aux Arts, Citoyens !. 
 

Tout au long de l’année 2011, il est, en solo, duo et trio, à l’affiche de salles de concert et de festivals dans le monde entier. Il donne cette année-là plus de 130 concerts dans 14 pays et sur 4 continents, compose la bande originale du film Les Cinq Parties du Monde de Gérard Mordillat, et produit et enregistre son album Fireflies. 
 

L’année 2012 débute en fanfare : Thomas Enhco se voit remettre le FIPA d’Or 2012 de la Meilleure Musique Originale pour le film Les Cinq Parties du Monde, et il enregistre à New York, dans les mythiques studios Avatar, un album en trio avec Jack DeJohnette (Miles Davis, Keith Jarrett…) et John Patitucci (Chick Corea, Wayne Shorter…), produit par Mr. 88 et sorti exclusivement au Japon. 
 

En octobre 2012, son nouvel album en trio, intitulé Fireflies, voit le jour chez Label Bleu, en compagnie du canadien Chris Jennings (contrebasse) et du belge Nicolas Charlier (batterie).  Cet opus prend résolument la direction très personnelle et très forte de Thomas Enhco : une musique entièrement originale, un lyrisme puissant allié à une grande finesse narrative, à la frontière entre le jazz et la musique classique. L’album est un succès critique considérable et lui ouvre les portes d’une reconnaissance internationale.
 

Aux Victoires de la Musique 2013, il reçoit la Victoire « Révélation Jazz de l’année ».
 

En 2013, Thomas Enhco est choisi par la Fondation BNP Paribas. Il tourne en France, aux USA, au Canada, en Allemagne, au Japon et en Corée du Sud, et joue pour la première fois au Festival International de Piano de la Roque d’Anthéron. Toute l’année 2014, il se produit en solo, duo et trio, notamment à la Folle Journée de Nantes et de Tokyo, à New York, en Italie, en Chine, à Hong Kong, en Turquie, en Bulgarie, au Japon (trois tournées dans l’année), au Danemark et en Finlande. Il enregistrera dans le courant de l’année son nouvel album en solo.
 

Depuis 2009, il a formé avec la percussionniste classique bulgare Vassilena Serafimova un duo explosif (piano et marimba/percussions) qui fait l’unanimité dans les plus prestigieuses programmations de musique classique et de jazz en France, à New York, au Liban et en Bulgarie. Cette année, le compositeur américain Patrick Zimmerli leur a dédié une oeuvre originale baptisée Signs of Life, créée en juillet 2014 à Pleven en Bulgarie.
 

Thomas Enhco vit en partie à New York depuis 2012.
 

Parmi les artistes avec lesquels il a collaboré, on peut citer : Kurt Rosenwinkel, Didier Lockwood, Mike Stern, Peter Erskine, Jack DeJohnette, Daniel Humair, André Ceccarelli, Ari Hoenig, Victor Lewis, John Patitucci, Hein Van de Geyn, Émile Parisien, Ibrahim Maalouf, Étienne Mbappé, Sylvain Luc, Biréli Lagrène, François & Louis Moutin, Joel Frahm, Lew Soloff… Henri Demarquette, Patrick Zimmerli, Maxim Vengerov… Cyrille Aimée, Jane Birkin, Shirel, Christophe…Marie-Claude Pietragalla, Alain Sachs, Gérard Mordillat…